Édito

La présente rubrique a pour ambition d’enquêter sur les ressorts secrets des acteurs du spectacle. Par acteurs, nous entendons, au sens large : artistes, techniciens, administratifs, mais aussi spectateurs.

Pour un sujet aussi vaste, nous nous proposons d’ordonner notre enquête en adoptant le célèbre fil conducteur tiré des anciens :

 

Qui ? Quoi ? Où ? Par quels moyens ? Pourquoi ? De quelle manière ? Quand ? Sept approches donc :

 

1 – Qui ?
Parce que les acteurs des métiers du spectacle sont rangés ―et se rangent eux-mêmes jalousement― dans une catégorie à part. Un premier de la classe ne fera pas nécessairement un machiniste acceptable, et c’est sans doute parmi les derniers qu’on trouvera les artistes et techniciens les plus capables.


2 -Quoi ?

Parce que tout n’est pas sujet à spectacle : les spectateurs ne se rendent pas au spectacle pour y voir traiter des sujets futiles ou accessoires.

Parce que recenser les sujets abordés par les auteurs revient à dresser le catalogue des interrogations les plus fondamentales des hommes et de la société.


3 – Où ?

Parce que les lieux où les spectacles sont représentés sont des lieux symboliques. Et, quant bien même dussions-nous jouer dans le désert, l’espace de jeu se trouvera ―avant même l’ouverture du rideau― sacralisé par nos choix scénographiques et techniques, que nous en soyons conscients ou non.


4 – Par quels moyens ?

Parce que les moyens mis en œuvre par les gens du spectacle sont réservés aux initiés : à la portée de tous mais connus des seuls spécialistes (inventions anonymes, recettes secrètes, procédés, tours de main, trucs, détournements…), tout artifice est bon, à condition qu’il repose sur les principes d’efficacité et d’économie de moyens.


5 – Pourquoi ?

Parce que les raisons pour lesquelles un spectacle est regardé sont pleines de mystères : qu’ont donc en commun le théâtre de Guignol, Hamlet et un spectacle de rue ?

Parce que notre curiosité à l’égard de ce pourquoi ne peut qu’enrichir nos pratiques.


6 – De quelle manière ?

Parce que la manière est sans doute le ressort le plus secret des acteurs du spectacle. L’effet (du machiniste, de l’éclairagiste, du sonorisateur…), et quels que soient les moyens mis en place, requiert le la part de l’opérateur une recherche sensible sans laquelle tout s’effondre.
De même chez l’acteur, et quel que soit le rôle, tout est dans la manière.


7 – Quand ?

Parce que le spectacle ne trouve sa place que quand les instants où la nécessité et les circonstances l’exigent : du berceau au cimetière, en temps de paix comme en temps de crise, nous nous imposons de donner une forme à l’indicible dans un temps particulier.

Baptiste Reverdiaux
Rédacteur en Chef

 

La Gazette n’a pas pour vocation d’être un média à sens unique. Son courrier des lecteurs est donc ouvert aux contributions qui nourriront notre fil conducteur.

Moë-Kan


 

Directeur de la publication : Philippe Cuvelette
Rédacteur en chef : Baptiste Reverdiaux
Secrétaire de rédaction : Scott Delhaise-Ramond
Conception/réalisation : Laurent Rabeyrin
Crédits Photos : Julie Chéron, Philippe Cuvelette, Christophe Doubliez, Jacques Nicolas, Danyell Pierrot

Menu